Slow Jigging profond dans les abysses

Pratiqué dans des profondeurs pouvant atteindre jusqu’à 250 mètres, le slow jigging profond (ou deep slow jigging) est une technique à part entière. Permettant de toucher des spécimens de plus grandes tailles ou des espèces différentes de celles prises habituellement, cette pêche réserve de magnifiques surprises.

Slow Jigging profond dans les abysses

Alors que la pratique habituelle du slow jigging s’effectue dans des fonds compris entre 30 et 90 mètres en moyenne, le slow jigging profond se pratique de 100 à près de 250 mètres de fond. Selon les secteurs, le trajet vers de telles profondeurs nécessitera un permis hauturier. Certains départements méditerranéens demandent ainsi de parcourir jusqu’à plus de 20 milles nautiques pour atteindre ce type de fond. À l’inverse, d’autres régions comme les Alpes-Maritimes, dont la rupture du plateau continental est particulièrement proche des terres, permettront de pratiquer cette technique à quelques centaines de mètres des côtes. Dans tous les cas, nous vous invitons à être attentifs à la législation en cours. Ainsi, un permis bateau côtier n’autorise “toute navigation en mer que jusqu’à 6 milles nautiques d’un abri”. Nous vous invitons également à être attentif à tout le matériel de sécurité et de communication car, à de telles distances, les bateaux de passage sont plus rares.

Slow Jigging profond dans les abysses

Lire cet article dans le magazine