Voyage de pêche sur l'ile de Faial

Après une première expérience réussie en 2016 sur l’île de Faial, nous décidons de repartir vers les mêmes cieux propices et la mer idoine en ce mois de mai 2017. Cela faisait déjà 4 mois que nos billets étaient réservés ; nous nous retrouvons tous les quatre à l’aéroport de Lisbonne, venant de trois villes françaises différentes ; c’était le choix le plus simple.

Voyage de pêche sur l'ile de Faial

Habituellement à 2h30 de vol, notre destination ne sera atteinte que le lendemain, après deux escales à la suite de mauvaises conditions climatiques. D’ailleurs, je suis le seul à récupérer mon bagage, ainsi que le tube de cannes que je partage avec Olivier S. ; les autres sont restés à Lisbonne pour alléger l’avion… Ça démarre bien… Une fois arrivé sur Faial, Luis Rodriguez, notre guide, est là, tout sourire comme à son habitude, pour nous accueillir. Direction notre villa prise en location, située en bord de mer et à 10 minutes à pied du port de Horta, capitale de l’île.

Voyage de pêche sur l'ile de Faial

Comme chez nous

Cette villa, nous la connaissons bien puisque c’est la même que l’année dernière. Nul besoin de changer, elle correspond parfaitement à nos attentes : localisation parfaite pour aussi bien se rendre sur le port que sur les spots de pêche du bord, chambres individuelles, pièce pour ranger le matériel de pêche, sous oublier une belle terrasse. Il est déjà midi et nous prenons la direction du centre-ville pour nous faire un bon restaurant et la “mise à jour” entre potes ; les prix étant vraiment avantageux, nous nous transformons en Gargantua… Il faut aussi passer au supermarché, étape obligatoire pour les “réjouissances” du soir, mais aussi pour préparer les repas des futures sorties. Enfin une bonne nouvelle le soir : un taxi nous ramène les bagages manquant, et le deuxième tube de cannes. Seul bémol, l’une d’elles est cassée… Heureusement, Luis aidera Olivier dans les démarches auprès de la Sata pour se faire rembourser. Un bon conseil : gardez bien vos factures de matériel ! Elles vous seront demandées pour vous faire indemniser. Direction la “pièce pêche” afin de monter cannes et moulinets pour le bord et le bateau. Chacun a ramené sa panoplie de différents leurres : jigs, slow jigs, inchikus, poppers, pencils, minnows, … on va se régaler !

Lire la suite de cet article dans le magazine